29/12/2004

Absence


 
Prier les cieux de voir se figer
La bruyante ville éveillée
Trouver en un éclat doré
Un instant d'éternité.

 
Dépassés injustement par le temps
Hélas prévenus depuis longtemps
De ce douloureux moment
Où les larmes se mélèrent au sang.

 
Forcés à avancer
Vers cet abîme glacé
Ce soir là j'ai regretté
L'arrivée soudaine de l'obscurité.

 
Refuser ce dernier baiser
Devoir briser le liens noués
Dans un sanglot désespéré
Voir s'en aller son aimé.

 
L'absence m'étouffe
Quittée par le souffle
Mon coeur lentement se déchire
Pour l'avenir je dois souffrir.

 
Sentir encore te mains
Dénuder mon chagrin
Ta langue au creu de mon sein
Me faire oublier demain.

 
Je t'attendrai, la gorge serrée.



22:39 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

BONJOURS JE PASSE UN BOUJOURS MON SKYNETBLOGS EST HTTP://GAEL90.SKYNETBLOGS.COM

Écrit par : CHELING | 29/12/2004

... Ce garçon a beaucoup de chance...
Sait-il à quel point?

Écrit par : Olivier | 30/12/2004

Le débat est ouvert...(lol) Je n'ai pas dit qu'il a facile.
J'ai dit qu'il a de la chance, beaucoup de chance, et peut-être plus de difficultés encore mais on aime ou on n'aime pas, enfin, c'est comme cela que je conçois l'amour, c'est comme cela que je le connais, et le vis...
Entier et inconditionnel.
Sur ce, jusqu'à ta prochaine réponse ou ta prochaine entrée, c'est toujours un plaisir.

Biz too.

Écrit par : Olivier | 30/12/2004

Meilleurs voeux Je passe te souhaiter une bonne et heureuse année 2005 !

Écrit par : Fred | 30/12/2004

Les eaux sont troubles mais j'aime cela, toujours être, à la recherche de lueurs... Je suppose que tu as délibérément mis "on N'aime ou on aime PAS" parce que, euh, quand je disais que les filles sont compliquées,tu deviens un argument de poids, enfin, les filles n'aiment pas trop les analogies au poids alors disons merci, ça se confirme (lol).
Et concernant ce pour quoi on aime l'autre, je pense que l'on aime surtout pour ce que l'autre nous est, plus que ce qu'il est vu que de toute manière on a du mal à savoir soi-même qui on est vraiment, n'arrêtons-nous pas de nous chercher? Oui, c'est vrai je parle pour moi, en me disant que d'autres nagent dans les mêmes eaux...
Et toi, ça va, as-tu moins peur?

Écrit par : Olivier | 30/12/2004

(non, je ne lâcherai pas, lol) Et bien, si celui-là, il n'en a pas de la chance!
Un amour qui attend aussi intensément le retour, cela doit donner beaucoup de force et de bien-être.
J'espère que vous saurez préserver cette chance, c'est beau...

Écrit par : Olivier | 30/12/2004

. Merci de tes voeux :)
Encore un texte magnifique, j'adore tes ecrits ;)
Bisous a bientot :)

Écrit par : Jubei | 30/12/2004

Je me sens bien ici... Bonsoir,
Par un heureux hasard sans doute, j'ai trouvé un commentaire de ta part sur mon blog au sujet de Beaudelaire... Celà m'a permis de découvrir le tien qui est le plus beau de ceux que j'ai pu voir jusqu'ici... J'aime beaucoup tes écrits!
Si tu le permets, je citerai ton blog dans une petite rubrique de liens que je vais créer... J'aimerais y mettre les blogs que je visite et qui vallent vraiment le détour, le tien fait partie de ceux-là!!

Écrit par : Galadriel | 30/12/2004

... Bone année un peu en avance ;) Plein de bisoux pour panser un peu ton chagrin kissouxx

Écrit par : Princesse des neiges | 31/12/2004

Bonjour je passe te souhaiter une très bonne année 2005 à toi et à tous ceux qui te sont chers...
Bisous

Écrit par : elfarranne | 01/01/2005

Les commentaires sont fermés.