04/12/2004

Douleur d'un soir



Le corps recroquevillé
Sur un drap de larmes baigné
Le flot de remords ne s'estompe jamais.

 
La tête brûlante
D'une fièvre coupable
Je tente en vain d'étouffer
Ces sanglots démesurés.

 
Les dents serrées
Sur la paume de main glacée
Percent ma peau lentement
D'où s'écoule ce filet sanglant.

 
Cet amour pour lui
Par ces nuits m'affaiblit
Mais sa voix guide mon esprit
Et sait m'éloigner sans peine de cette lente agonie.





21:23 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Très beau... ...par ichi, tant niveau du design que des textes...

Kissouxxx

Écrit par : L@rsen | 04/12/2004

Puissance de l'agonie... les mots sont aussi forts que l'image, l'image aussi forte que les mots...

Écrit par : teen_spirit | 05/12/2004

Oui... ...

Écrit par : Tais-toi... | 05/12/2004

... Merci de ton passage !

bix

Écrit par : Tais-toi... | 05/12/2004

La lente agonie des mots mais des mots si bien dits...
Encore un enchantement ce soir d'être venue te lire.
Bonne soirée et gros bisous

Écrit par : elfarranne | 05/12/2004

... Sous le charme...

Écrit par : Ange de la douceur | 06/12/2004

Cet esprit qui sans cesse nous hante... Nos larmes ne sont que pureté.

Écrit par : L'eau | 07/12/2004

Les commentaires sont fermés.