28/11/2004

Lasse



L'angoisse lentement m'envahit
Au cours de cette longue fugue inconsciente
L'illusion est ma seule envie
Cette muse empoisonnée m'enchante.

 
La réalité m'effraie
Dans ces éternels moments de solitude
Mes rêves prennent une profonde amplitude
M'éloignant pas à pas de la vérité.

 
La lassitude me gagne
Les premiers sourires s'éloignent
J'observe la vie se retirer
Et ce rêve impossible s'installer.

 
Comment ne point céder
A tant de promesses enchantées ?
Alors seule dans l'oscurité
Je cherche en vain la profondeur de mes plaies.

 
Rien ne serre de lutter, je me sais aveuglée
Je dépose les restes de mon corps à tes pieds.
Me soumettant aux douleurs imposées.
Depuis longtemps déjà, tout combat a cessé.

 
L'espoir naissant, l'amour va grandissant...
J'attends le résultat final, ma chute sera fatale..





22:06 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

25/11/2004

Ma nuit


 
Les dernières lumières disparaissent
Englouties par la purifiante clarté nocturne
Lentement la nuit s'affaisse
Accompagnée de quelques rayons de lune.

 
Un sombre silence s'installe
Tandis que les hommes  désertent les halles
Les vacarmes du jour brisés
La nuit peut enfin nous conter
Ses merveilleux et si noirs secrets.

 
Tous la craignent
Elle, notre source de paix
Toujours fuyant les douleurs humaines
Nous berçant de se tranquillité.

 
La lumière aveuglante du mal
Nous tire amèrement sa révérance
Laissant place à cette romance astrale
 
Photo  by  Mardsen Archive





22:03 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

22/11/2004

Sombre Romance



Ô douce mort au teint de porcelaine
Tu grandis en moi comme l'arbre de la haine.
Mon coeur est enflé d'une trop lourde peine
Qui le retient tel  un martyr  à ses chaînes.
 
Au dehors j'entends chanter les bambins
Qui se s'amusent et s'exaltent de leurs jeux enfantins.
Mais même ces tendres e  innocents refrains
Echouent d'adoucir mon coeur en vain.
 
Je ne trouve de repos que dans le mugissement des vagues
Qui portent mes sentiments
Loin de ce sombre drame.
Mon âme abandonne quelques insants mon  corps
Reposant sur terre à demi-mort.
 
Voguant dans l'éternité, appeurée maiscomblée
Elle s'adonne aux plaisirs divins
Qui la dénouent de tout chagrin.
Retrouvant ce fond pur d'innocence
Et rêvant à jamais de cette sombre romance...
 





21:47 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

18/11/2004

Désir morbide



 
Pendue par la corde que tu m'avais tendue
Mon corps malade s'exute pour cet espoir perdu.
Ce balancier macabre marque un tempo rythmique
Seul dernier souvenir d'un destin tragique.

 
Les membres osseux commençaient à pourrir
Dégageant ainsi une odeur putride.
La bouche séchée laissait couler un long filet sanglant
Qui gouttait sur le sol en mare de sang.

 
Son sombre regard délaissé d'envies
Affaibli par le temps et rongé par la vie
Reflètait une âme depuis longtemps torturée
Dont on pouvait lire l'agonie sur des bras mutilés.

 
Funèbre symbole d'un déisir morbide
Traduisant son mal par ce suicide incompris.
Les maux étaient insoutenables
Et l'apaisement fatal.

 
"Celui qu'elle avait aimé, ne lui avait laissé
Qu'un gouffre béant à la place du coeur..."


 

21:36 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

15/11/2004

Illusion?


 
Il est entré dans mon esprit
Me redonnant goût à la vie
Les sentiments se sont un jour dévoilés
Me libérant de ces sombres pensées.

 
J'ai tout partagé
Sans hésiter me suis donnée
A celui qui avait su me faire l'aimer

Ne m'a -t-il aimé,
que pour combler ce manque qui le pesait?
Cette attente affective incomblée.


Suis je vraiment enfermée dans une illusion
Qui m'arrache à la raison?

Je me nois dans une incertitude.

Trop de mots blessants,
Qu'il me jette inconsciemment.
Projetée hors de la réalité,
De peur d'être confrontée,
A une affreuse vérité.


Je garde le silence, tous mes maux resterons cachés.
J'aime en secret, tant de choses invisibles...



21:57 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

13/11/2004

L'étrange Noël de Monsieur Jack



 Il y a une ombre dans le vent
Je crois qu'une tragédie m'attend
Comment lui avouer comme je l'aime
Sans lui faire part de mes problèmes?


Le pire est encore à venir...
Sait-il que pour lui,
Je donnerai ma vie?
Je rêve souvent
Qu'il m'aime éperdument
Même si c'est un tourment...

 
Que deviendra mon bon ami,
Où nous conduira sa folie?
Autour de moi tout le monde l'acclame
Mais je brille d'une toute autre flamme.

 
Parfois la vie me semble un drame,
Saura-t-il un jour, m'offrir son amour...
Saurai-je lui plaire ?
Ce n'est pas mon destin.
Et je l'espère en vain...

 
Paroles de Dany Elfman, tirées du merveilleux film d'animation "L'Etrange Noël de Monsieur Jack" de Tim Burton

 


22:32 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/11/2004

Conscience



Inconsciente jusqu'à présent
De cette funèbre partie de mon être
Là où seul le doute règne
Mêlé aux remords et à la peine.

 
Cette prison sentimentale
Torturant sadiquement mon âme
M'empêchant d'oublier
Tout ce mal qu'autrefois j'ai causé.
 
Alors comment abandonner
Ces souvenirs passés?
Je voudrais laisser place aux enchantements présents

Conscience torturée
Je te supplie de me laisser
Si tu es là comment accéder à ce bonheur inespéré?


Les horreurs passées chaque jour me rongent
Brisent mes espoirs et pénètrent mes songes.




21:57 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |