31/10/2004

Forever Dream


 
S'accrocher à un rêve
Sans doute hors de toute réalité
L'entretenir, l'aimer

 
Cette dernière lueur dans le noir,
Ce léger souffle d'espoir
La seul étoile que je désire  encore admirer

Peut être que cette merveilleuse pensée
Sera celle qui me dera définivement sombrer
Dans l'abîme sanglante qu'est la réalité

 
Âme grièvement blessée
Coeur brisé
Espoir faussé
Une seule vérité

 
Alors lentement me laisser glisser
Par le mélodieu désespoir d'une âme damnée
Sentir la vie sous mes pas se dérober
Sans envie, sans cri
Juste le courage d'accepter
De ne pouvoir vivre la réalité



22:27 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

28/10/2004

Jardin Nocturne


 
Mon esprit est un jardin secret
Que personne n'a encore conquis
Moi même ne le connaissant pas tout a fait
Sombre mais regorgeant de rêves.

 
Un jardin nocturne
Bercé par la brume
Ou l' être humain n'a pas sa place
Ou seuls les anges osent s'attarder
Goutant ce brin de mélancolie rafiné.

 
Là ou la réalité n'existe pas
Une âme errante, reine de la nuit
Attendant depuis longtemps
Celui qui se montrera digne
De prendre place à ses côtés.

 
L'Ange qui saura l'aimer
Eclairer son sombre palais
Enflammer les étoiles
Par dessus tout lui faire oublier
Toutes les atrocités d'une dure réalité.

 
Celui qui
Par la lame
Fera d'elle son éternelle femme



21:25 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

27/10/2004

Cette Nuit


 
Cette nuit
Une fois de plus elle ne trouvera pas le sommeil
Le regard perdu dans l'immenssité nocturne
Bercée par cette sombre mélancolie
Ce soir, elle sentira la peine monter.

 
Fragile et rêveuse
Elle a depuis longtemps sombré
Hors de toute réalité
Espérant toujours trop de cette vie
Faisant briller son étoile pour lui
Lui qui est si loin
Qui malgré tout lui tend la main.

 
Eternelle amoureuse
Pliée par tant de regerts
Le goût amer du doute à la bouche
Dont elle est prisonnière.

 
Peut elle vraiment y croire
Ou doit-elle se résigner
A briser tous ses rêves.
Finira t-elle par oublier?
Ou à se bruler les aîles
A force d'attendre monts et merveilles...


 
Photo by Simon Marsden's



22:15 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/10/2004

Enfant Du Néant


 
Battu d'avoir trop souffert
Il quitte aujourd'hui cette Terre
Son corps est parmi nous
Décidé à y rester
A se battre contre cette humanité
Défendre le peu qu'il peut encore aimer
 
Son âme, elle, s'en est allé
Loin de tout, loin de nous
Les sentiments l'ont quitté
Amour, pitié lui ont été enlevé
Il ne lui reste que ce soupcon de haine
Désir de vengeance face à ses peines.
 
Elle a rejoint le néant
Ce monde à nos yeux inconnu
Puit de souffrance et de peine
Là où la fleur perd son odeur
Le soleil, sa couleur
La où plus rien n'a de sens
L'égoisme fut sa seule délivrance
 
 


19:48 Écrit par Hendiadiyn | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |